15/07/2020

INTERVIEW DE GÉRARD HAMPARTZOUMIAN, PRÉSIDENT DE L'UNION DES MÉTIERS ET DES INDUSTRIES DE L'HÔTELLERIE DU GARD


1) Quels sont pour vous les meilleurs atouts du Gard pour rebondir, dans votre domaine ?

Le Gard bénéficie d’une situation géographique particulièrement privilégiée qui est un atout majeur de son attractivité touristique.
Nous avons la chance d’avoir la mer, la montagne, des villes patrimoniales d’une grande richesse, une belle gastronomie, et une production agricole exceptionnelle avec 5 Sites Remarquables du Goût notamment. Tout cela accompagné de nombreuses appellations d’origine contrôlée et surtout notre viticulture qui a atteint de très beaux sommets…
Nous avons une forte densité d’hôtellerie de plein air qui attire les familles, une hôtellerie traditionnelle de bon niveau et bien sûr des chambres d’hôte essemées dans tout le département. Cet éventail d’offres séduit diverses catégories de touristes ou de visiteurs.
Le Gard est un département particulièrement ensoleillé et attire par ‘héliotropisme’ une clientèle en provenance de la France entière et des Pays du Nord de l’Europe…


2) Pensez-vous que pour le secteur touristique, il y aura un avant et un après COVID ?

Nous pouvons en effet répondre, indéniablement ! La situation actuelle nous oblige à nous remettre en cause. La concurrence va être très rude, et cela même entre départements voisins puisque tous vont miser sur un tourisme de proximité.
Tout d’abord nous devons sortir de cette année ; l’année 2020 sera certainement une année blanche
De 24 Millions de nuitées, nous allons passer à 10 Millions. La chute est vertigineuse.
On a une forte densité de Belges, d’Allemands, de Suisses, de ce fait aujourd’hui le problème persiste, la clientèle allemande n’est pas là, les anglais ne seront certainement pas là non plus.
Heureusement que Gard Tourisme, les collectivités locales et les Offices de Tourisme ont mis les moyens nécessaires pour faire revenir nos chers touristes, surtout de proximité, clientèle qui représente une part importante de notre fréquentation habituelle.
Nos offres seront à la hauteur de l’attente, tant au niveau sanitaire que de l’accueil adapté en raison de cette situation exceptionnelle.
Nous avons perdu nos Festivals, de nombreux événements qui agrémentent le tourisme et ont un fort pouvoir attractif, mais nous espérons que cette clientèle de proximité va en profiter pour découvrir nos pépites patrimoniales, gastronomiques, naturelles.
Aujourd’hui, il faut réussir à vaincre les peurs, nos professionnels seront, j’en suis sûr, à la hauteur des enjeux et réserveront le meilleur accueil à leurs clients. J’ai confiance en eux, mais il est certain que beaucoup de touristes ou visiteurs vont découvrir le Gard différemment.
Ils vont prendre le temps.
Enfin, nous espérons que cette situation ne va pas durer et que notre vie culturelle va reprendre pour nous permettre d’avoir encore des soirées de fêtes avec des animations attractives.